Certains magasins physiques se sont longtemps considérés comme intouchables face à l’augmentation exponentielle du nombre de sites marchands en ne prenant pas part au e-commerce, ils doivent aujourd’hui, s’en mordre les doigts. Pourquoi ?

Car (quasiment) tout le monde effectue une recherche sur internet, que ce soit pour un achat, un service, un horaire, un numéro de téléphone etc. 74% des Français vont tous les jours sur internet et 81% y font une recherche avant de faire un achat.

Avoir un site internet peut permettre de consolider son activité, faire plus de vente, proposer de nouveaux services en ligne… il serait dommage de passer à côté de cette opportunité quand on sait qu’il y a des attentes numériques des consommateurs.

Pourquoi être visible sur internet ?

Comme évoqué précédemment, la quasi-totalité des français recherchent sur internet avant l’achat.

Avoir un site internet une fiche Google My Business et/ou utiliser des réseaux sociaux permet de :

  • Présenter son entreprise : positionnement, valeurs, domaines d’expertise, membres de l’équipe etc.
  • Afficher des informations indispensables : adresse, n° téléphone, adresse mail, horaires d’ouverture
  • Avoir des informations sur les produits et services et prix, avec un catalogue ou une boutique en ligne. Les internautes ont besoin d’être rassuré, des photos de produits sous différents angles, des mises en situation et des avis d’utilisateurs y participeront grandement.

Autre point important, l’e-réputation : votre site internet (et éventuellement vos réseaux sociaux) tout comme votre/vos point(s) de vente véhiculent une image; Lorsqu’il s’agit d’une image en ligne on parle d’e-réputation. C’est un facteur à surveiller car tout peut aller très vite si un client est mécontent par les produits/services achetés en point de vente ou sur internet.

Exemple : le client va manifester son mécontentement en laissant un avis critique en ligne (page facebook, commentaire, Google My Business, site d’avis….)

A contrario, un client satisfait laissant un message quant à la bonne gestion de sa commande et/ou la qualité du produit/service va permettre de valoriser votre entreprise.

Un site actuel et actif permet de donner une image vivante-actuelle. Une bonne e-réputation permet de le rassurer.

Il faut bien avoir à l’esprit qu’un site doit être utile, clair et actuel. Votre site représente votre magasin dématérialisé : il doit être accueillant, professionnel et rassurant.

Idem pour les réseaux sociaux associés avec votre/vos points de vente, ils doivent respecter votre positionnement, votre charte graphique et vos objectifs.

Exemples de fonctionnalités supplémentaires pour un site internet : achat en ligne, possiblité de mettre des commentaires, prise de rendez-vous en ligne etc.

Dans les fonctionnalités attendues des internautes on retrouve le besoin d’instantanéité : on veut une réponse rapide, avec Google, sur un site, devant un conseiller ou via une chatbox…

C’est pourquoi nous observons sur de plus en plus de sites avecdes CTA (bouton d’appel à l’action) “me faire rappeler gratuitement”, “contactez un conseiller en ligne”, “prendre un rendez-vous en ligne”…

Ce n’est pas pour rien que Doctolib connaît un tel succès, ce site gère la prise de rendez-vous sur internet pour tout type de problème de santé. Plus besoin de téléphoner, on choisit le praticien, l’heure et on prend un rendez-vous en ligne en quelques secondes. A noter la réception d’un sms de confirmation récapitulant tout ce qu’il faut savoir : adresse, nom du médecin, heure de rendez-vous. On voit aussi l’énorme succès des chatbox sur les sites e-commerce.

Ceci est un exemple efficace de ce qu’attendent les internaute : un service personnalisé/géolocalisé, fiable, ultra-rapide et simple.

NB : Google projetterait également d’incorporer une fonctionnalité réservation en ligne dans les fiches Google My Business.

 

Qu’est-ce qu’internet peut m’apporter ?

  • Obtenir des devis
  • Achat en ligne et/ou en point de vente
  • Se faire connaître
  • Des promotions
  • De nouveaux canaux de communication
  • De nouveaux services (exemple : drive, livraisons de plats à domicile)
  • Augmenter les ventes
  • Prise de rendez-vous
  • Visibilité des mots-clés et géolocalisation
  • Travailler sur son image de marque (faire de la notoriété)
  • Devancer la concurrence

Les questions à se poser si vous avez déjà un site ?

  • Est-il responsive (optimisé pour les smartphones et les tablettes) ?
  • La navigation est-elle rapide ? (un chargement trop long fait fuire les internautes, 3 secondes de chargement est considéré comme long)
  • Est-il bien référencé ?
  • Le contenu du site est-il pertinent ?
  • Quelles sont les améliorations possibles (design, fonctionnalités) ?
  • Analysez-vous les statistiques de votre site ? (le nombre de personnes qui visitent le site? le nombre de ventes ?)
  • Si vous analysez les statistiques de votre site, les résultats obtenus correspondent-ils à vos objectifs ?
  • Est-il à jour ?

Etre visible, le nerf de la guerre sur internet

En fait, il faut être visible d’une manière ou d’une autre. On peut par exemple avoir juste une page Facebook et une page Google My businness, mais il est préférable pour la plupart des business d’avoir un site internet pour être plus visible, proposer des services en lignes, mettre sa boutique, ses produits en valeurs, avoir un espace en ligne chartré et personnalisable.

A partir de là, il est important de gagner en visibilité, c’est-à-dire, apparaître dans le haut de la première page de Google pour une requête donnée. Dans le cas d’un magasin de vêtements pour enfants situé à rennes il faudra logiquement être bien référencé sur la requête suivante :” magasin vêtements enfants Rennes”. A noter qu’on peut aussi tirer profit des réseaux sociaux pour des objectifs de notoriété et de conversion.

Voici un exemple que j’ai utilisé lors de mon alternance et qui regroupe des phases « on-lines » et « off-lines » pour un but précis. Vous trouverez donc un Persona suivi du parcour utilisateur :

 

 

Autre exemple simple pour un restaurant :  il peut booster ses commandes via le digital avec des sites et applications qui permettront aux clients de commander et de se faire livrer à domicile avec des entreprises de la Foodtech comme Deliveroo, Uber Eat, Frichti, Nestor…

Que se passe-t-il si je ne me digitalise pas ?

  • Non-adaptation aux (nouvelles) attentes des clients
  • Les concurrents le feront ou le font déjà
  • Perte de parts de marché
  • Peu de visibilité, notoriété moindre
  • Potentiellement moins de visite en point de vente

Conclusion : aujourd’hui, on ne peut pas passer à côté du digital, c’est un élément à inclure dans la stratégie de chaque entreprise. Cela commence par avoir un site, mais ça ne suffit pas. Il faut le promouvoir à l’aide de leviers(bientôt : lien article sur les leviers digitaux). Pour cela on peut recruter une ou plusieurs personnes compétentes ou alors demander à une agence web de gérer le site internet et d’améliorer sa visibilité, ses ventes, son image etc.

A lire sur le même sujet :